Depuis 2002, Zarmine scénographie, décore, illumine et s’empare de nombreux événements, dont beaucoup sur son territoire d’investigation, en Bretagne.


 

Ce collectif de créateurs, à géométrie variable, composé de scénographes, décoratrices(teurs), graphistes, constructrices(teurs), éclairagistes, vidéastes, couturières(ers) est au service de festivals, d'événements et de lieux de toutes tailles et de toutes natures, privés ou publics.


La plupart du temps, ses interventions visent à remettre en scène des espaces souvent vierges ou à mono-usage, figés ou non, en friche ou non, urbains, clos ou à ciel ouvert, pour y insuffler un supplément d’âme éphémère.


A partir de scénographies oniriques, délibérément cinématographiques, chaleureuses et lumineuses, spectaculaires ou intimistes, bousculant les concepts, ils créent la surprise, l’illusion, le réalisme magique, de nouveaux usages des volumes et des lieux, des transformations de comportements, ritualisés !

Leurs terrains d’investigation sont multiples : les Parcs, qu’ils soient d’expositions ou jardins publics ; Les salles de concerts, musées, médiathèques ; Les espaces urbains et leurs complexités : rues, places, murs, abris, esplanades, hangars, toits, halls, Etc.


Les installations, souvent poétiques, les accumulations d’objets, les transformations des volumes et des perspectives, l’invention de vocabulaires scénographiques inédits et les créations visuelles visent avant tout à l’émerveillement des publics, passants ou usagers du quotidien, à la fabrique de sens ou d’émotions.

Parmi les festivals qui font appel à Zarmine, les plus emblématiques sont Travelling (depuis 2002), Les Transmusicales (depuis 2004), les Tombées de la Nuit (2009 à 2013).
C’est notamment lors de ces collaborations, d’un pôle à l’autre de la création, qu’ils ont développés et expérimentés leur alphabet d’une éthique de l’espace : Les Bampadaires, les Ilots, les Veilleuses, les Egopodes, la Volière, les Cubix, Les Margelles, les Cabinets de curiosité, l'année des Méduses, …
 
Les  artisans du collectif scénographient également des expositions, élaborent des soirées fantasques ou déambulatoires de l’autre côté de l’ordinaire, décorent et accessoirisent des plateaux de cinéma, nourrissent l’imaginaire et cultivent le décalage.
 Récidivistes iconoclastes de la transformation...


 

 

En formation complète, Zarmine c’est :


Scénographie et conception : Marine BLANKEN
Décoration / Coordination générale : Audrey LOSQUE
Ingénierie et construction : Michel LE HENANF
Light Design : Pierre-Yves HOUDUSSE
Construction / Atelier : Florence AUDEBERT - Franck ROBERT - Emilie RESPRIGET
Couture : Stéfani GICQUIAUD - Mika LE COQ
Vidéographie : Thierry SALVERT - Stéphane PHILIPPE

Peinture Déco : Juliette BIGOTEAU, Jasmine BERDER
Coordination technique / Vidéo : Liza GUILLAMOT
Assistants tous azimuts : Maïna LOAEC, Frédéric GESSIAUME, Frédéric LE GALL,

Catherine PEU, Samir MOUGAS, David MOREAU, Mustaflex KARSO, Gilles RESPRIGET,

Flavie TERTRAIS, Hélène FOSSATI-VAUDOUR

Lumière Déco : Xavier RAMON, Seb JOLY, Larry ROBERT, Sylvaine NICOLAS,

Vincent LAPIE, Fabrice VAUGIRAULT

Complicité, regards, rédaction : Eric PREMEL